Les nouvelles demandes en médecine esthétique

La demande en termes de médecine esthétique évolue et les techniques d’injection suivent la tendance.

 

De plus en plus souvent les patientes ne demandent plus la correction d’un défaut précis mais d’une apparence générale. Nous entendons « Docteur j’ai l’air triste », « j’ai l’air fatigué », « j’ai l’air sévère ».

 

L’air triste résulte de différents facteurs, par exemple, des plis d’amertume qui tirent le coin de la bouche vers le bas, une queue du sourcil tombante voire également des tempes creusées. Il n’est pas question de corriger ces différents éléments avec un seul type de produit. Il faut utiliser une combinaison de traitements à petite dose afin d’obtenir un résultat naturel. Par exemple on peut utiliser un acide hyaluronique (Juvederm®, Belotero®) pour corriger le pli d’amertume, du botox (Vistabel®, Bocouture®) pour la queue du sourcil et de l’hydroxyapatite de calcium (Radiesse®) pour les tempes.

 

L’air fatigué peut résulter de cernes que l’on peut corriger en injectant un acide hyaluronique fluide mais que l’on peut également améliorer en injectant un acide hyaluronique plus volumateur aux niveaux des pommettes ce qui aura pour un effet liftant sur les tissus avoisinants.

 

L’air sévère résulte le plus souvent de la contraction exagérée de la zone des rides du lion. Des injections de botox éventuellement complétées par de l’acide hyaluronique vont corriger cette zone. Parfois une mâchoire carrée accentue l’air sévère et divers traitements injectables peuvent également améliorer la situation.

 

Ces différents exemples illustrent une tendance générale à adapter au cas par cas.

Les nouveautés en médecine esthétique Dr Réau Bordeaux