Réduction du lobe de l’oreille

Technique chirurgicale de réduction du lobe de l’oreille

L’intervention peut s’effectuer sous anesthésie locale ou sous sédation.

Il existe deux façons de procéder :

 

  • La première consiste en une incision triangulaire permettant d’enlever un quartier du lobe.
  • La deuxième concerne la résection longitudinale à la base du lobe de l’oreille.

 

Le choix de la méthode dépend de la localisation de l’excédent de matière et du résultat souhaité. Les sutures utilisées sont enlevées au bout de quelques jours.

 

L’intervention peut être effectuée en complément d’autres techniques de rajeunissement (lifting, blépharoplastie, lifting de lèvre…) ou dans la correction d’un lobe bifide d’origine traumatique.

Suites post-opératoires

La sortie se fait le jour de l’intervention.
Les suites opératoires sont souvent suivies d’un œdème modéré. La patiente ressent une sensation de tension. Un traitement antalgique minime est le plus souvent suffisant.

 

Vous êtes revu(e) en consultation quelques jours plus tard pour l’ablation des points. A partir de ce moment, des massages vous sont conseillés afin d’accélérer la disparition de l’œdème qui se fait habituellement en quelques jours

Suis-je une bonne candidate à la réduction du lobe de l’oreille ?

 

Voici les raisons qui peuvent vous pousser à bénéficier d’une réduction du lobe de l’oreille.

 

Le lobe s’est agrandit au fur et à mesure des années. C’est une évolution normale mais c’est un marqueur du vieillissement. Cet agrandissement peut être également dû au port de boucles d’oreilles lourdes.

 

Vous avez le lobe d’oreille déchiré suite à un évènement traumatique. Il est possible de réparer le lobe et le réduire dans le même temps. Dans ces cas, si vous avez une attente réaliste vous serez vraisemblablement satisfaite par une réduction du lobe de l’oreille.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une réduction du lobe de l’oreille ?

 

Avantages :

  • Cela a un effet rajeunissant subtil et naturel.
  • Cette procédure courte et l’exclusion sociale l’est également
  • Votre confiance en vous même peut s’en trouver accrue avec une plus grande estime de soi.

 

Inconvénients :

  • La cicatrice est généralement de bonne qualité très peu visible.
  • Une éventuelle asymétrie entre les deux côtés.
  • Vous êtes soumise aux risques inhérents à ce type d’intervention.
Comment choisir un chirurgien ?

 

Choisissez un chirurgien en qui vous pouvez avoir confiance

 

Il est important de choisir un chirurgien qualifié en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique. Il est aisé de vérifier la qualification d’un chirurgien auprès du Conseil de l’Ordre des Médecins. Il est préférable qu’il ait de l’expérience dans ce type d’intervention, et qu’il travaille avec une équipe d’anesthésiste rodée à ce type d’intervention.

 

Enfin, il faut que le contact et les échanges verbaux avec le praticien soient aisés. Le lifting est une intervention qui peut être difficile à supporter psychologiquement dans les jours qui suivent l’intervention si vous n’êtes pas bien préparée. Le chirurgien doit être en mesure de vous expliquer clairement l’intervention et que vous puissiez échanger librement avec lui.

Comment se déroule la première consultation ?

 

La première consultation est l’occasion pour vous et votre chirurgien de faire connaissance. Le chirurgien va évaluer si vous êtes une candidate adéquate à cette procédure, comprendre vos souhaits et vous expliquer ce que vous pouvez attendre de l’intervention.

 

Le chirurgien demandera des renseignements sur :

 

  • Vos antécédents chirurgicaux et médicaux.
  • Vos traitements passés et actuels.
  • Une éventuelle addiction tabagique.
  • La chronologie de votre vieillissement.

 

Au cours de l’examen clinique le praticien prendra différentes mesures et fera des photos. Il notera :

 

  • L’éventuel excédent de peau au niveau du lobe de l’oreille
  • La qualité de votre peau.
  • Une éventuelle asymétrie.

 

Il vous expliquera les résultats que vous pouvez attendre de cette intervention. Le praticien vous expliquera le déroulement de l’intervention et les suites opératoires. Enfin il vous remettra un devis détaillé afin que vous puissiez connaître le tarif de votre intervention.

Le jour de l’intervention est fixé, comment me préparer à l’intervention ?

 

Lorsque la procédure s’effectue sous anesthésie local aucune visite anesthésique n’est prévue.

 

Il est parfois nécessaire de voire un anesthésiste au moins 48 heures avant l’intervention surtout si vous faites d’autres procédures dans le même temps opératoire En l’absence de pathologie intercurrente il vous prescrira une prise de sang.

 

Il est recommandé d’arrêter le tabac un mois avant l’intervention. Il est prouvé que les complications de cicatrisation sont plus fréquentes chez les patientes fumeuses. Ne prenez pas d’aspirine qui a pour action de fluidifier le sang.

 

D’une façon générale, il est recommandé de mener une vie saine et équilibrée avec une bonne hydratation. Votre récupération s’en trouvera améliorée.

Questions fréquentes sur la réduction du lobe de l’oreille

Est-ce une intervention douloureuse ?

Ce n’est pas une intervention douloureuse. Vous ressentirez une sensation de tension au niveau de la peau à la base du lobe qui va s’estomper en quelques jours. Des antalgiques adaptés vous sont prescrits.

A partir de quel âge pratique-t-on ce geste ?

Il n’y a pas d’âge minimum pour cette intervention. Il peut y avoir des indications chez les patients jeunes qui ont un lobe développé.

 

Le plus souvent il s’agit d’un signe de vieillissement. L’intervention est fréquemment réalisée en même temps que d’autre gestes rajeunissants.

Quelle est la durée de l’intervention ?

La durée est courte, environ 30mn.

Vais-je changer d’apparence ?

Non, la différence est subtile et donne un effet rajeunissant.

Contact

Nom
Prénom
E.mail
Téléphone
Message
Réduction du lobe de l'oreille à Bordeaux - Dr Réau chirurgien