Reconstruction de la plaque aréolomamelonnaire (PAM)

Principe de la reconstruction de la plaque aréolomamelonnaire (PAM)

La reconstruction mammaire qu’elle soit autologue ou avec implant a pour but de redonner un volume et une forme au sein.

L’étape suivante est la reconstruction de la plaque aréolomamelonnaire qui va compléter l’esthétique du sein.

Cette étape comprend deux gestes différents :

 

  • La reconstruction du mamelon
  • La reconstruction de l’aréole

Technique chirurgicale de la reconstruction de la plaque aréolomamelonnaire (PAM)

La reconstruction peut s’effectuer en même temps que la symétrisation éventuelle du sein controlatéral ou lors d’un autre geste.

 

S’il n’y a que la PAM à reconstruire le geste sous anesthésie locale ou sédation

 

La reconstruction du mamelon peut se faire de deux façons :

 

  • Soit avec un lambeau local, c’est à dire un morceau de peau du sein reconstruit qui est modelé de façon à avoir l’apparence d’un mamelon.
  • Soit d’une greffe en prélevant une partie du mamelon controlatéral et le greffon à l’emplacement souhaité du nouveau mamelon.

 

La reconstruction de l’aréole peut également s’effectuer de deux façons :

 

  • Soit avec une greffe de peau prélevée à la face interne de la cuisse, zone dont la pigmentation se rapproche de celle de l’aréole.
  • Soit par dermopigmentation, c’est à dire un tatouage.

Suites postopératoires

Les suites opératoires nécessitent un pansement quelques jours.

 

Les fils de suture sont résorbables et il n’est pas nécessaire de les enlever.

 

En général un arrêt de travail n’est pas nécessaire.

En conclusion

La reconstruction de la PAM est une intervention légère par rapport à ce que vous avez connu pour la reconstruction du sein. Ces derniers gestes permettent de terminer la reconstruction esthétique de votre sein.

Suis-je une bonne candidate à la reconstruction plaque aréolomamelonnaire (PAM) ?


Voici les raisons qui peuvent vous pousser à faire pratiquer une reconstruction de la PAM.

 

  • Votre sein a été reconstruit au niveau de sa forme et de son volume.
  • C’est la dernière touche avant d’avoir un sein ressemblant vraiment à un sein.

 

Dans ces cas, si vous avez une attente réaliste vous serez vraisemblablement satisfaite par cette reconstruction.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une de la plaque aréolomamelonnaire (PAM)


Avantages

 

  • Vous aurez l’apparence esthétique proche du sein normal.
  • C’est un moyen de mettre la maladie derrière soit et aller de l’avant.
  • Vous pourrez retrouver une apparence plus féminine et plus en accord avec ce que vous étiez avant la mastectomie.

 

Inconvénients

 

  • Il s’agit d’une chirurgie supplémentaire dans un parcours chirurgical de reconstruction parfois long.
  • Vous êtes soumise aux risques inhérents à ce type d’intervention.

 

Comment choisir un chirurgien ?


Choisissez un chirurgien en qui vous pouvez avoir confiance
Il est important de choisir un chirurgien qualifié en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique. Il est aisé de vérifier la qualification d’un chirurgien auprès du Conseil de l’Ordre des Médecins.
Il est préférable qu’il ait de l’expérience dans la reconstruction mammaire. C’est une chirurgie en terrain traumatique qui nécessite une approche subtile.
Enfin, il faut que le contact et les échanges verbaux avec le praticien soient aisés. Le chirurgien doit être en mesure de vous expliquer clairement l’intervention et que vous puissiez échanger librement avec lui.
L’idéal est, dans la mesure du possible, faire confiance au chirurgien qui a assuré la reconstruction du sein.

 

Comment se déroule la consultation ?


La consultation est l’occasion pour votre chirurgien de vous expliquer plus en détail ce geste qui a été évoqué lors de votre première rencontre avant le début de la reconstruction.
Le chirurgien demandera, s’il ne les a pas, des renseignements sur :

 

  • La date et les conditions de la mastectomie et de la reconstruction Vos attentes pour cette reconstruction
  • Vos antécédents chirurgicaux et médicaux.
  • Vos traitements passés et actuels.
  • Les antécédents de chirurgie du sein.
  • Une éventuelle addiction tabagique.
  • Votre taille et poids ainsi, qu’éventuellement, la taille de soutien-gorge que vous utilisez.

 

Au cours de l’examen clinique le praticien  prendra différentes mesures et fera des photos. Il notera:

 

  • La taille actuelle du mamelon de votre sein controlatéral.
  • La qualité et la couleur de votre aréole controlatérale.
  • La qualité de la cicatrice de la mastectomie.
  • La position de votre aréole controlatérale

 

Le praticien vous expliquera le déroulement de l’intervention et les suites opératoires.

Enfin il vous remettra un devis détaillé afin que vous puissiez connaître le tarif de votre intervention.

 

 

Le jour de l’intervention est fixé, comment me préparer à l’intervention ?


Il peut être nécessaire de voire un anesthésiste au moins 48 heures avant l’intervention. En l’absence de pathologie intercurrente il vous prescrira une prise de sang.
Il est recommandé d’arrêter le tabac un mois avant l’intervention. Ne prenez pas d’aspirine qui a pour action de fluidifier le sang.
D’une façon générale, il est recommandé de mener une vie saine et équilibrée avec une bonne hydratation. Votre récupération s’en trouvera améliorée.

 

Questions fréquentes concernant la reconstruction de la PAM

Si le volume du mamelon reconstruit est insuffisant ou s’il diminue dans le temps que peut-on faire ?

Une lipostructure, ou une injection d’acide hyaluronique ou de Radiesse est possible pour améliorer la situation.

Combien de temps après la reconstruction du mamelon peut-on faire la reconstruction de l’aréole par dermopigmentation ?

Il est préférable d’attendre 3 mois avant d’effectuer le tatouage.