Ventre : liposuccion ou plastie abdominale ?

Nous voyons régulièrement des patients qui consultent pour un ventre disgracieux avec une idée préconçue sur le type d’intervention qui les améliorerait, que ce soit une liposuccion ou une abdominoplastie. Cet article a pour but d’éclairer la décision qui peut être prise en consultation.


Le principe de la liposuccion consiste en une aspiration de l’excédent graisseux sous la peau. C’est schématiquement l’aspiration d’un sac plastique plein, que l’on vide. Dans le cas d’un sac plastique celui-ci se plisse et prend un aspect fripé. Heureusement la peau a des qualités mécaniques que n’a pas le plastique et elle a tendance à se retendre. Ces qualités de remise en tension sont bonnes sur la peau située au-dessous de l’ombilic mais nettement moins bonnes sur la peau située au dessus de l’ombilic.


Le principe de la plastie abdominale est une liposuccion suivie de la remise en tension de la peau en réséquant l’excédent de cette peau. La remise en tension est quasiment équivalente que ce soit au dessus ou en dessous de l’ombilic.


Suite à la description de ces deux techniques, on peut comprendre qu’un abdomen volumineux avec une bonne qualité de peau, non plissée peut bénéficier d’une liposuccion. A l’opposé un abdomen volumineux avec une peau plissée, tombante sera plutôt une indication de plastie abdominale.


Certaines patientes se plaignent avant tout de bourrelets au dessus du nombril. Dans ce cas le redrappage de la peau par une liposuccion simple sera sans doute insuffisant et une abdominoplastie sera plus indiquée. A l’inverse certains bourrelets situés sous le nombril sont parfaitement accessibles à la liposuccion avec un bon résultat car la peau va bien se retendre.


Ces cas sont schématiques et vous aident à comprendre les indications de chaque intervention. Ils sont bien sur à nuancer en fonction de la qualité de la peau, de la présence de vergetures, de l’âge, l’hygiène de vie, des variations de poids, des antécédents et de biens d’autres facteurs que votre chirurgien peut développer lors d’une consultation.