Médecine esthetique

Le lifting médical sans chirurgie

Le lifting médical est un terme utilisé pour désigner l’association des techniques de médecine esthétique permettant d’obtenir un effet rajeunissant du visage sans avoir recours à la chirurgie.


On peut par exemple utiliser du Botox sur le front pour traiter les rides d’expression dites « dynamiques », celles qui sont causées par les contractions musculaires : ce sont les rides du lion et de la patte d’oie (autour des yeux). Le Botox agit surtout sur la partie du tiers supérieur du visage.


Pour le traitement des rides du bas du visage qui sont créées par le creusement et la perte de tonicité de la peau, on utilise de l’acide hyaluroniquequi va avoir un effet de comblement. A l’aide d’un acide hyaluronique fluide (comme le Juvederm par exemple), on pourra aussi agir sur le vieillissement de la bouche pour redessiner et repulper les lèvres.


Pour remodeler l’ovale du bas du visage et rehausser les pommettes, le Radiesse est le produit de comblement spécialement indiqué pour ces zones.


Parallèlement au traitement des rides et des volumes du visage, on sera aussi tenté de travailler le teint et l’amélioration du grain de peau. C’est le rôle du laser et notamment le laser Co2 fractionné qui va aussi agir plus largement sur le photovieillissement incluant le traitement des taches pigmentaires et des microvascularisations dues aux expositions solaires trop répétées.


L’intérêt de ces traitements est qu’ils se combinent très facilement et qu’ils se pratiquent au cabinet sans anesthésie générale.


Les résultats sont intéressants et durables dans le temps mais ils devront être renouvelés une à deux fois par an car les produits injectables sont résorbables. C’est cet aspect qui confère au traitement sa grande sécurité.


Malgré tout, ces techniques, même si elles permettent souvent de retarder efficacement la chirurgie, ne sauraient se substituer à un véritable lifting lorsque les tissus sont trop relâchés.


L’indication idéale est donc plutôt celle de la femme « middle age » ou celle dont l’emploi du temps est trop surchargé pour envisager une intervention chirurgicale.