Principe de la réparation des lobes d’oreilles déchirés

La cause la plus fréquente de traumatisme du lobe de l’oreille est le port de boucles d’oreilles. Lorsque celle –ci sont lourdes elles agrandissent progressivement le trou par leur poids. Au bout d’un certain temps, la peau cède et lobe est divisé en deux ; on parle de lobe bifide. L’origine peut également être plus violente avec la boucle de oreille qui est arrachée. Le principe de réparation est le même dans les deux cas.

A noter qu’ avec la mode du piercing nous voyons de plus en plus de patients avec des lobes d’oreilles mutilés qui nécessitent une reconstruction utilisant le même principe.

Technique chirurgicale de la chirurgie des lobes bifides

L’intervention se fait sous anesthésie locale, voire sous sédation. Il convient de reséquer l’ensemble des tissus cicatriciels puis de fermer la plaie soit directement, soit en réalisant une double autoplastie de rotation. Une réduction de la taille du lobe peut être effectuée dans le même temps opératoire.

Suites post-opératoires

Le retour au domicile s’effectue le jour même. Et de simples soins d’hygiène locale sont préconisés

Vous êtes revu(e) en consultation quelques jours plus tard à la suite de quoi vous pouvez commencer à masser les cicatrices.

En conclusion

Le lobe bifide d’origine traumatique est relativement fréquent mais sa réparation ne nécessite souvent qu’un geste chirurgical relativement simple.

Suis-je une bonne candidate à la correction d’un lobe bifide ?


A partir du moment où le lobe d’une oreille est déchiré l’aspect esthétique de l’oreille est dégradé et il est inutile d’attendre avant une reconstruction et ce d’autant plus que le procédé est relativement simple.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients de cette correction ?


Avantages

 

  • Vous retrouverez un lobe d’apparence normale

 

Inconvénients

 

  • Vous devez bénéficier d’un traitement chirurgical

 

Comment choisir un chirurgien ?


Choisissez un chirurgien en qui vous pouvez avoir confiance
Il est important de choisir un chirurgien qualifié en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique. Il est aisé de vérifier la qualification d’un chirurgien auprès du Conseil de l’Ordre des Médecins.
Il est préférable qu’il ait de l’expérience dans ce type d’intervention.
Enfin, il faut que le contact et les échanges verbaux avec le praticien soient aisés. Le chirurgien doit être en mesure de vous expliquer clairement l’intervention et que vous puissiez échanger librement avec lui.

 

 

Comment se déroule la première consultation ?


La première consultation est l’occasion pour vous et votre chirurgien de faire connaissance. Le chirurgien va évaluer et comprendre vos souhaits et vous expliquer ce que vous pouvez attendre de l’intervention.
Le chirurgien demandera des renseignements sur :

 

  • Vos antécédents chirurgicaux et médicaux.
  • Vos traitements passés et actuels.
  • Une éventuelle addiction tabagique.

 

Au cours de l’examen clinique le praticien  prendra différentes mesures et fera des photos. Il notera:

 

  • La qualité de votre peau.
  • La taille des lobes.

 

Le praticien vous expliquera le déroulement de l’intervention et les suites opératoires.
Enfin il vous remettra un devis détaillé afin que vous puissiez connaître le tarif de votre intervention.

 

Le jour de l’intervention est fixé, comment me préparer à l’intervention ?


Il est nécessaire de voire un anesthésiste au moins 48 heures avant l’intervention. En l’absence de pathologie intercurrente il vous prescrira une prise de sang.
Il est recommandé d’arrêter le tabac un mois avant l’intervention. Il est prouvé que les complications de cicatrisation sont plus fréquentes chez les patientes fumeuses et ceci est particulièrement accentué dans ce type d’intervention où la vitalité des aréoles mammaires est en jeu.
Ne prenez pas d’aspirine qui a pour action de fluidifier le sang.
D’une façon générale, il est recommandé de mener une vie saine et équilibrée avec une bonne hydratation. Votre récupération s’en trouvera améliorée.

 

Questions fréquentes sur la correction de lobe bifide

Pourrai-je reporter des boucles d’oreilles ?

La réponse est oui, mais les boucles d’oreilles lourdes seront à proscrire

Au bout de combien de temps peut-on reporter des boucles d’oreilles ?

Il est conseiller d’attendre 3 mois avant de se refaire percer les oreilles ; en revanche le port de boucles clipsables est autorisé après l’ablation des points. Ces dernières peuvent même apporter un bénéfice cicatriciel par leur effet compressif.

La cicatrice est-elle visible ?

Le plus souvent la cicatrice est très discrète mais , comme toujours, les variations individuelles sont grandes.

Quels sont les conseils pour éviter que cela ne se reproduise ?

  • Éviter de porter des boucles d’oreilles lourdes.
  • Faire attention en téléphonant, en s’habillant si on porte des boucles d’oreilles.
  • Enlever les boucles d’oreilles chez le coiffeur.
  • Les petits enfants sont attirés par les boucles d’oreilles et peuvent avoir envie de tirer dessus.
  • Ne pas faire porter de boucles d’oreilles susceptibles de s’accrocher à des enfants.